Avoir un blog et être écolo….?

Mon blog s’intéresse et s’engage pour tout ce qui a trait à l’écologie et pourtant il se révèle tout sauf écolo! Pour l’alimenter j’y passe un temps non négligeable, voir considérable, et surfe allègrement de site en site. Or tranquille derrière notre petit ordi on oublie bien souvent qu’Internet c’est un énorme système, un super consommateur d’énergie et donc un pourvoyeur d’émission de Co2 à grande échelle, sans parler de la logistique, l’équipement nécessaire à son fonctionnement et la pollution que cela génère.

Une récente étude nous apprend que les technologies de l’information et de la communication (TIC) seraient responsables de deux à trois pour cent des émissions de CO2 dans le monde, soit l’équivalent de celles du transport aérien! Et l’implosion des smartphones n’arrange rien, car les données des portables par leur dépendance au 3G/4G sont cinq fois plus polluantes!

Déjà bien consciente de ce problème au début de l ‘aventure du blog dans un article je vous parlais de mon souci pour cette question, et j’avais découvert avec intérêt l’opération Blog Zéro Carbone. L’idée : en partenariat avec une pépinière, on vous propose de compenser les émissions de CO2 de votre blog en plantant un arbre en France. Or récemment je suis tombée sur un article qui m’a un peu ouvert les yeux sur cette opération. En effet il semblerait que derrière cette belle initiative se cache une méthode intelligente de référencement d’un site commercial (Bonial) loin de la vocation écologique affichée ( en gros lorsque vous apposez le dit macaron, cela référence le site Bonial!)… Alors certes l’opération derrière est réelle (2000 arbres ont été plantés depuis le lancement), mais arrêtons de nous prendre pour des truffes,  un arbre ne suffit pas du tout à compenser l’impact écologique produit par chaque blog!

Donc sans parler d’une arnaque cette opération me pose quand même question d’un point de vue éthique, lorsque l’argument écologique cache derrière des ambitions économiques. Bienvenue dans l’aire du « Greenwashing ».

090706174442

Mais que faire alors?? Se lamenter, culpabiliser, se fouetter avec sa souris d’ordinateur… A moins de revenir à l’age de pierre ou de s’exiler dans une communauté hippie au fin fond du Larzac coupés du reste du monde, on ne va pas se leurrer ces nouvelles technologies font partie de nos nouveaux modes de vie et ont bien souvent un coté très agréable et ludique (rien à voir avec la souris…). Mais on ne peut pas non plus fermer les yeux face à cette nouvelle problématique et son impact écologique

Alors voici mes petites solutions à ma toute petite échelle:

Tout d’abord concernant Internet tout n’est pas si noir. Selon les spécialistes il semblerait que d’ici 2020 la transition des anciennes industries et services vers l’Internet peut potentiellement  éviter 8 milliards de tonne de CO2. Et actuellement on peut constater qu’Internet permet en effet de réduire les déplacements physiques, grâce à différents outils : télétravail, vidéo conférences, services Web (démarches administratives en ligne), achats en ligne…

Créer un blog ou un site Internet plus propre et plus écologique. Ce qui implique qu’il ne pèse pas trop lourd en terme de téléchargement, exit les fonctions sociales avancées et plein de gadgets visuels. En gros réduire les gigas c’est réduire l’empreinte carbone, cela implique de prendre en compte le poids des données à chaque étape de la conception d’un site (par exemple des images au lieu des vidéos….), et travailler sur l’optimisation. Pour plus d’info c’est par ici car après cela devient un peu trop technique pour mes petites connaissances.

Une requête Google, c’est l’équivalent de 56m en voiture, un post sur un blog, c’est 8km… arghhh j’en ai fait des kilomètres!!! Alors voici quelques éco-gestes faciles et utiles: bien orthographier ses recherches sur Google pour ne pas multiplier les clics, réfléchir à deux fois avant de télécharger des fichiers ou de transférer des mails à tout va, ne pas vérifier ses mails toutes les 30 secondes, fermer les applications dont on ne se sert pas, se servir d’une clé USB pour donner un document à son voisin au lieu de lui envoyer un mail…

Pour réduire le temps passé sur mon blog, notamment pour la rédaction d’un article, je commence par une bonne vieille version papier-crayon. J’économise ainsi de l’énergie, et renoue avec ma bosse de l’écrivain dernièrement négligée! Et n’oublions pas que les ordinateurs sont très énergivores : lorsqu’ils sont allumés, ils consomment 1 kW toutes les 3 heures (pour une alimentation de 350 W), ils peuvent représenter jusqu’à 15% de notre facture d’électricité.  Même mis en veille, un ordinateur consomme entre 5 et 15 W par heure en raison des DEL qui restent allumées. Une solution simple pour rendre son ordinateur plus écolo consiste donc à le brancher sur une multiprise dotée d’un interrupteur, ce qui permet de tout éteindre en un seul geste.

Finalement pour compenser l’empreinte carbone de votre blog, je vous conseille de planter l’arbre vous même dans votre jardin, sur votre balcon, ou même dans votre ascenseur…! Non, plus simplement devenez réellement un consomm’acteur, c’est dans chacun de vos gestes de la vie courante que les choses peuvent bouger… consommer mieux et différemment est déjà un grand pas.

Bon j’arrête là l’écriture de cet article car j’ai explosé mon bilan carbone!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réponses à Avoir un blog et être écolo….?

  • En fait, avec la technologie, ça n’est pas tant l’utilisation de nos ordinateurs et nos smartphones qui coûte cher à la planète, mais leur recyclage ! (quand il y en a, car la plupart des composants de nos technologies ne se détruisent pas et sont enfouis DONC polluent, car ne seront détruits peut-être que dans des millions d’années)

    • Je suis bien d’accord avec toi Ellana, effectivement mieux consommer commence aussi par l’achat d’une technologie « responsable ». Cependant il faut aussi interroger nos pratiques avec ces objets, et l’impact écologique de leur fonctionnement.

  • Coucou, merci pour cet article et ces conseils pratiques, c’est vrai qu’on ne pense pas souvent aux conséquences alors que l’on est derrière notre ordi… une requète google = 56 m en voiture, ça refroidi, je vais googliser avec parcimonie maintenant!

  • Hello,
    J’avais entendu parler de cette étude, et c’est fou tout ce qu’on consomme sans même s’en rendre compte ! Merci pour tes petites astuces, je ne suis pas très bonne élève dans ce domaine, en plus souvent j’écris mes posts au km, je fais parfois une petite esquisse dans un carnet (quand je suis dans les transports, etc…) mais ensuite je retravaille tout à l’écran. Et puis je papillonne sur les blogs, les réseaux sociaux… Mais j’ai une bonne trentaine d’orchidées plus d’autres plantes à la maison ;) Mais je sais que pour le prochain pc que j’achèterai je ferai attention au critère de consommation.
    Bisous <3

Poster un commentaire

Les Réseaux


Catégories







Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Articles recents
Archives
Recherche